Amour & Relations Voyage

Un flirt au Mexique avec un homme 12 ans plus âgé m’a redonné confiance en moi

T’es-tu déjà retrouvée sur le point de déverser tes sentiments à un partenaire sexuel tellement lui et son sexe te faisaient te sentir bien?

Par “bien”, je ne parle pas seulement du fait qu’il t’a si bien fait l’amour qu’il en a fait trembler tes jambes, se courber tes orteils et battre ton vagin au rythme de ton coeur. Je parle aussi du fait qu’il t’a fait te sentir si féminine et si bien dans ta peau qu’il t’a été impossible de rester spirituellement insensible à une telle rencontre. Et bien, moi si.

Ca s’est passé durant mes vacances à Playa del Carmen, au Mexique, avec un homme que j’ai rencontré au Coco Bongo, une célèbre boite de nuit. Appelons-le Jermaine.

Normalement, ma règle est d’éviter les coups d’un soir et tout autre rendez-vous de ce type. Pas que j’ai fait voeu d’abstinence, mais mon appétit sexuel est tellement fort que j’ai bien peur qu’avoir des aventures sexuelles finisse sur la liste de mes mauvaises addictions. Et étant donné qu’avant cette nuit-là, j’avais pour habitude d’être très fière du peu de partenaires que j’ai eu, ça m’importait peu de suivre un régime sans sex. De plus, une partie de moi a toujours aimé penser qu’une partie de jambes en l’air n’en valait la peine que si elle impliquait deux personnes qui s’aiment… Bref.

Comme chaque régime que j’ai suivi, celui-ci n’a pas été facile et m’a demandé de rester concentrée et investie en permanence. Heureusement, ça n’a pas toujours à être aussi dur puisque que suivre un régime signifie aussi que tu es autorisée à savourer un bon cheat meal de temps en temps. Et lorsque j’étais au Mexique, j’en mourrais d’envie.

Je ne m’étais pas accordé de cheat meal pendant 753 jours.

Inutile de te dire que je me retrouvais dans chacun des “memes” #dayswithoutsex. Pour être honnête, ce sont mes insécurités qui m’ont permise de tenir si longtemps. Mes insécurités – ces croyances négatives que j’avais vis-à-vis de moi-même après une sévère prise de poids. Ces croyances négatives qui m’ont fait détester mon corps et qui n’ont fait que nuire à l’estime que j’avais de moi.

Pour lire l’article complet dans sa langue originale, rendez-vous sur xoNecole.com

Image mise en avant: Instagram @savannahtaider

Laisser un commentaire